.st0{fill:#FFFFFF;}

La fonction exponentielle est aussi artistique 

Soyons honnêtes. En tant qu'artiste, on s'est tous déjà posé cette question : comment tel chanteur/chanteuse, tel écrivain.e ou acteur/actrice est devenu.e une star ? Pourquoi elle ?

Vous vous êtes dit que ça ne pouvait être que de la chance, le hasard, ou encore une bonne rencontre au bon moment ?

Et si tout cela pouvait s'expliquer .... par les mathématiques ?

La vie est exponentielle

Plus précisément, l'explication viendra de la fonction exponentielle. Ces derniers mois, on l'a vue à l'envi, cette fonction. C'est celle qui décrit l'évolution d'un virus. C'est aussi celle qui décrit la croissance économique.

Fondamentalement, c'est la fonction qui décrit le mouvement de la vie.

Je m'explique. La fonction exponentielle décrit l'évolution d'une valeur à laquelle on applique, de manière constante, le même coefficient. Par exemple, une augmentation de 10% sur une base 100 crée la suite 100, 110, 121.1, 133.21, 146.53, 161.18, etc

Sur un graphique, cela donne ceci.

exponentielle

C'est exactement le même phénomène qui décrit la vie: les cellules se dédoublent à un rythme régulier jusqu'à une structure complexe, en l'espace de quelques semaines seulement. Les plantes, si on les laisse se développer, agissent sur le même principe. Tout comme les animaux. Et par extension, nous, les humains.

Comprendre la puissance de la fonction exponentielle

Albert Einstein appelait ce phénomène la 8e merveille du monde. Pourquoi ? Parce qu'elle offre un effet de levier d'une énorme puissance .... pour qui a la patience de la laisser agir.

Car les effets de la fonction sont assez lents à se faire sentir. Ce n'est seulement passé un certain point d'inflexion qui le processus prend un rythme pour ainsi dire explosif. Les résultats du processus s'accumulent au fur et à mesure, augmentant ainsi à chaque fois l'effet de l'itération suivant. Les premiers résultats sont ainsi imperceptibles, mais deviennent de plus en plus importants avec le temps.

La clé, dans le procédé, c'est donc la constance. Il faut que l'effet continue de s'accumuler à un rythme soutenu pour que la courbe s'infléchisse.

Votre carrière est exponentielle

Mais qu'est-ce que cela a à voir avec votre carrière en tant qu'artiste ? C'est très simple: en tant que jeune créateur ou créatrice vous avez sans doute ce sentiment désagréable de fournir des efforts colossaux pour un résultat nul ou quasi-nul.

Imaginez-vous sur cette courbe exponentielle. Vous êtes très probablement quelque-part au début de la courbe. Les résultats que vous engrangez sont difficilement perceptibles, mais ils s'accumulent à votre "capital" d'expériences, de contacts, d'opportunités. Avec ce petit capital supplémentaire, vous avancez tout doucement sur la courbe. Vous pouvez en faire un tout petit peu plus. Pas beaucoup. Pas assez pour que cela ait de l'importance, encore moins de l'effet. Pour le moment.

Avec le temps, ces infimes mouvements commencent à faire sens, à se collationner pour former un tout cohérent. C'est le moment où vous arrivez au point d'inflexion. C'est le moment où les opportunités s'ouvrent à vous. Ou plutôt, où vous êtes capable de les voir avec plus d'acuité.

Vous vous souvenez de la question du départ ? Pourquoi telle personne est devenue une "star"? Vous comprenez maintenant que cela n'a rien à voir avec la chance. Elle est arrivée à ce point d'inflexion et a pu saisir une opportunité qu'elle a repéré.

La constance est la clé

Je l'ai déjà mentionné plus haut, mais j'insiste sur ce point. La clé pour actionner cet effet exponentiel, c'est la constance. Seul un rythme régulier de "production" peut produire l'effet levier que l'on recherche ici. Il va vous permettre non seulement d'affiner vos compétences, mais aussi de mieux comprendre ce qui résonne auprès de votre public. Entrer dans un dialogue avec votre public sera votre meilleure boussole, même si il est restreint dans les premiers temps.

C'est vraiment le principe à garder en tête, surtout au début de votre carrière, lorsque vous aurez l'impression de ne pas évoluer, et que vos efforts n'arrivent à de très faibles résultats. Dans ces moments-là, continuer à créer, à proposer des nouvelles choses à un public restreint, et surtout à n'en tirer que de faibles ressources financières va vous décourager. Ce n'est même pas une supposition, c'est un fait.

Dans ces instants de découragement, garder une vision de long terme, garder en tête son objectif final, mais aussi savoir faire le bilan de ce que vous avez accompli est des plus importants. Le but de l'exercice est simple: vous rendre compte que, même si vous ne le percevez pas, vous êtes bien sur le chemin de cette pente cumulative. En route sur une pente exponentielle. Et qu'elle ne fera qu'augmenter tant que vous continuez à l'alimenter en nouvelles compétences, en nouvelles créations.

Où s'arrêter ?

Ce que ce joli modèle mathématique ne dit pas, cependant, c'est que la croissance infinie n'existe pas. En réalité, il y a deux points d'inflexions dans ce modèle. L'un en bas de la courbe, et l'autre en haut.

Et, si on ne trouve pas le point d'inflexion supérieur, le système s'effondre, tout simplement.

Mais la beauté du système, en tout cas dans le cas de votre carrière, c'est que vous pouvez choisir où placer ce point d'inflexion supérieur.

Une fois l'effet de levier activé, il ne tient qu'à vous de mettre la barrière là où vous le désirez.

Double inflexion

Reprenons une fois encore l'exemple de "la star". Si elle en est arrivée à ce statut, c'est sans doute qu'elle a été repérée par un label, un producteur, un agent, un éditeur. En tout les cas, c'est sans aucun doute par le biais d'un intermédiaire qu'elle en est arrivée là. Et, certainement, au prix d'une perte de contrôle sur sa propre carrière.

Inévitablement, au plus vous montez sur la "courbe de la célébrité", vous allez rentrer dans un système plus industriel. Vous allez devoir répondre à des exigences sur lesquelles vous avez de moins en moins de prise. Ce qui doit déterminer votre choix sera cette balance entre le contrôle et la croissance. Voulez-vous vraiment devenir cette "star" que vous vous surprenez parfois à convoiter ? Voulez-vous en payer le prix ?

Votre curseur est-il au bon endroit ?

En fait, cette question, vous ne devriez même pas vous la poser. En tout cas, pas maintenant.

C'est, à mon avis, l'une des erreurs les plus communes chez la plupart des créateurs et créatrices. Ils/elles placent leurs objectifs de carrière au mauvais endroit.

Votre objectif ne devrait pas être un certain niveau de reconnaissance, de célebrité, de fortune ou quel que soit votre critère de réussite.

L'objectif premier, à mon avis, est d'atteindre le point d'inflexion au bas de la courbe exponentielle. Ce point représente un moment clé pour plusieurs raisons :

  1. 1
    Vous récoltez enfin les fruits de vos efforts passés. Vos actions, vos créations ont enfin un effet tangible, touchent un public nombreux, et vous commencez à en tirer des bénéfices financiers.
  2. 2
    Les compétences acquises vous permettent de développer plus d'activités, de créer de nouvelles choses
  3. 3
    Vous avez déjà une bonne base de public, avec lequel vous interagissez, et dont vous connaissez les goûts et les attentes.
  4. 4
    Vous avez une bonne vision des opportunités qui s'offrent à vous. Vous savez les repérer et en tirer les conclusions pour votre carrière.

Bref, ce point d'inflexion, ce "sweet spot" comme l'appellent les anglophones, est le moment où vous avez la plus grande des latitudes pour donner la direction que vous désirez vraiment à votre carrière. Un moment unique, où quasiment toutes les portes peuvent s'ouvrir à vous.

C'est donc bien évidemment ce point d'équilibre qui doit être votre objectif premier.

Rien ne vous empêche d'avoir un plan de carrière à plus long terme, ou des rêves de gloire.

Le problème, comme on l'a vu, est qu'une partie de ces objectifs ne dépendront pas de vous, et correspondent à une personnalité qui ne sera peut-être plus celle que vous serez au moment d'y arriver.

Autant donc garder votre attention sur des objectifs que vous maîtrisez, et qui vous amènent à un point où vous pourrez exprimer le maximum de vos potentialités. C'est à ce moment-là que votre "carrière" commencera.

Au moment où vous serez en possession de toutes les cartes.


Tags

Carrière


Ceci pourrait aussi vous intéresser

Laissez un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Envie de commencer à apprendre dès maintenant ?

Visitez notre académie en ligne

Vous y trouverez une série de cours pour vous aider dans votre quotidien d'artiste. Tous les mois, de nouvelles formations viendront s'ajouter. Venez y voir, l'inscription est gratuite !